Strona główna Français
Sanctuaire de la Croix Miraculeuse des Cisterciens a Cracovie - Mogiła PDF Drukuj Email

L'Ordre Cistercien /les Cisterciens/ vit le jour en France en l'an 1098. Cette nouvelle famille religieuse fut fondéepar un groupe des moines bénédictins sous l'égide des Saints Abbés : Robert, Albéric et Stéphane. Embrasés d'esprit de sollicitude dans l'observance de la Regle de St.Benoît du Mont Cassin, ils édifierent une demeure qu'on dénoma bientôt ,,Le Nouveau Monastere" a Cîteax /en latin: Cistercium, d'ou la dénomination de l'Ordre: Cisterciens/.

Dans le développement de l'Ordre un rôle hors pair joua St. Bernard de Clairvaux qui y entra avec une trentaine de ses proches et d'amis. St. Bernard, lui, fut un grand admirateur de Jésus Crucifié et de la Sainte Vierge. Jusqu' a aujourd'hui nous reprenons ses propres mots: ,,Souvenez-vous" par lesquels commence une belle priere en l'honneur de la Sainte Marie.

En 1222 Yves Odrowąż, l'eveque de Cracovie, fit venir, de Lubiąż en Silésie, les Cisterciens a Mogiła /le village a emprunté son nom de la tombe de Wanda, légendaire fille de Krak ; actuellement Mogiła fait partie de Nowa Huta, l'un des arrondissements de Cracovie/. Les moines y construisirent une église monumentale sous le vocable de l'Assomption de la Sainte Vierge et de St.Venceslas ainsi qu'un couvent de style roman-gothique. L'église abbatiale fut consacrée en 1266 par l'eveque Jean Prandota en présence du prince Boleslas le Pudique, de son épouse Ste Cunégonde et de nombreux fideles.

Dans l'église se trouve la chapelle de la Croix Miraculeuse. La Sainte Croix est vénérée a Mogila des le XIV siecle. Au pied de cette Croix ont prié des ducs et des rois polonais, entre autres Casimir le Grand, Ladislas Jagel-lon, la sainte reine Hedwige. En somme, les rois, les eveques, toutes les couches de la population, notamment le pieux peuple de tous les coins du pays, ont vénéré la Croix de Jésus. Les Cisterciens bien aménagerent les terres d'alentour. Par leur travail manuel et agricole /ils ont, entre autres, asséché des marécages, draîné l'eau dans les prés et les champs, construit des moulins a eau/, ils développerent l'agriculture et l'art de l'élevage. Ils construisirent aussi une église en bois, sous le vocable de St. Barthélémy, en vue d'y mener des activités pastorales. Cette église en bois se date de XV s. et fut plusieurs fois restaurée et agrandie. L'église abbatiale, par suite des incendies, fut, elle aussi, maintes fois reconstruite. En leur état primitif on ne peut voir que le choeur, le transept et les chapelles latérales /côté sacristie/. En XVI s. Stanislas Samostrzelnik, peintre et moine de Mogiła, couvrit de ses fresques les parois de l'église et du couvent /entre autres: au choeur - Annonciation, au-dessus de la sacristie et sur les murs du cloître - Crucifixion; le plafond et les murs de la bibliotheque de XVI s. sont couverts de fresques peintes par Samostrzelnik/. La façade de l'église abbatiale fut reconstruite en XVIII s. en style baroque. Dans le meme style fut exécuté l'autel de la Chapelle de la Croix Miraculeuse. La polychromie de la nef principale ainsi que celle des nefs latérales est de 1919 - Elle fut faite par Jean Bukowski - peintre de Cracovie.

La figure du Seigneur Jésus de Mogiła, Miraculeux et Crucifié, a 192 cm. de hauteur et est ornée d'une polychromie. Selon une vieille légende - jadis ses cheveux naturels ont repoussé. Le corps du Christ est ceint d'une étoffe a fil d'or, décorée de fleurs. Sa tete inclinée, ses yeux fixés sur les fideles en priere, sa bouche quelque peu ouverte - leur parle en silence. Le visage de Jésus reflete la douceur de son coeur, voila pourquoi d'apres une ancienne tradition on prit l'habitude d'appeler cette figure du Seigneur Jésus -Gracieux/Miraculeux/. La Chapelle est entourée d'une grille en fer. Cette grille fut érigée par le chevalier Stéphane Żółtowski, accomplissant un voeu apres avoir été sauvé dans la bataille contre les Turques en 1620. Durant tant de siecles les fideles dévoués offrirent des objets précieux en grand nombre, dont beaucoup furent pillés par les Tatars, les Suédois et par les Autrichiens, en revanche, transférés au trésor national. Ceux que l'on peut voir aujourd'hui proviennent de notre temps; ont été offerts par les admirateurs du Seigneur Jésus de Mogila. Les chroniques monastiques et la tradition non-écrite nous font preuve de grand nombre de miracles en faveur des fideles, ayant recours au Sauveur Crucifié; certains d'eux sont mentionnés dans la brochure ,,Miraculeux Seigneur Jésus de Mogiła - breve histoire".

Au fond du choeur de l'église abbatiale, le maître-autel en pierre est une reconstruction d'un autel roman. Il est orné d'un polyptyque gothique de 1514. Dans la partie centrale est représentée la Vierge Marie avec l'Enfant-Jésus. Les parties latérales comportent des scenes de la vie de la Sainte Famille et des images peintes de la Passion du Seigneur. Dans les couloirs du cloître on trouve aussi d'éminen-tes traces des siecles passés, p.ex. un triptyque de XV s. /Sainte Vierge, Enfant-Jésus, saints/.

En 1970 l'église abbatiale a obtenu le titre de Basilique Mineure:, donné par le Pape Paul VI. Grâce a la Visitation du Saint Pere Jean Paul II au Sanctuaire de Mogiła, qui a eu lieu le 9 juin 1979, les pelerins - encore plus nombreux - arrivent au pied du Seigneur Jésus Miraculeux, en particulier afin d'y passer en priere toute la nuit de vendredi a samedi /premiere semaine du mois/ ainsi que la Fete de la Croix Glorieuse /avec son octave de 8 jours/ qui y est célébrée tous les ans du 14 au 21 septembre. La principale célébration a lieu le dimanche tombant entre 14 et 21 septembre; la messe est alors célébrée a l' autel en plein air dans l'ancien jardin du monastere /actuellement: place Jean Paul II/, ou, le long de la muraille, est placé le Chemin de Croix.

En 1998, lors des Fetes de la Croix Glorieuse, nous avons rendu grâce a Dieu pour 900 ans de l'existence des Cisterciens dans l'Eglise Universelle. Actuellement les Cisterciens vivent sur tous les cinq continents et sont en nombre de 4.500, inclus les Cisterciens de la Stricte Observance dits: Trappistes. Par leur priere en commun /au choeur/ et en privé, et leur travail ils servent Dieu et les hommes.

Opactwo cystersów w Mogile
ul. Klasztorna 11
PL 31-979 Kraków